La Couverture Maladie Universelle en abrégé Cmu, vise à faire en sorte que tout le monde, partout, ait accès à des services de santé de qualité sans subir de difficultés financières. Ceci permet d’éliminer les obstacles à la santé et d’améliorer l’accessibilité, notamment financière à la qualité des systèmes de santé. Mais comment savoir si vous êtes éligible, si vous pouvez bénéficier du Cmu? Comment l’obtenir ? Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Que prend en charge la Cmu ?

Comment bénéficier de la Couverture Maladie Universelle ?

Si vous souhaitez obtenir la CMU, il vous faudra en faire la demande en ligne, directement à partir de votre compte Ameli. Vous pouvez aussi le faire de façon physique au format papier, par le biais du formulaire de demande de la CMU qui est commun avec celui pour l’Aide à la complémentaire santé (ACS). Vous devez également y joindre les justificatifs demandés, puis adressez le tout à votre caisse d’Assurance.

A lire également : Résiliation : résilier sa mutuelle santé La Mutuelle familiale

Cependant, il y a des conditions à remplir pour bénéficier de la CMU, telles que résider en France depuis plus de 3 mois de manière stable ; être en situation régulière ; percevoir des ressources inférieures à un plafond fixé tous les ans, selon la composition de votre foyer. Les personnes qui travaillent n’ont rien à faire. C’est l’employeur qui fait la déclaration. D’autres conditions particulières sont à citer aussi.

Lire également : Comment bien choisir ses cosmétiques ?

Un particulier qui n’a pas les moyens de se procurer une complémentaire santé peut demander à bénéficier de la Couverture maladie universelle. Cependant, depuis le 1er avril 2022, une personne seule percevant moins de 9 203 € de revenu annuel a droit à la protection complémentaire de santé solidaire. Celle-ci ouvre l’accès aux consultations médicales, aux traitements, aux soins dentaires, optiques, aides auditives, dispositifs médicaux, etc., sans avance de frais.

Est-ce que la CMU prend tout en charge ?

La Couverture Maladie Universelle prend en charge la part complémentaire de tous les soins remboursés par la Sécurité sociale à savoir consultations et analyses médicales, médicaments, etc. En cas d’hospitalisation, la CMU prend en charge le forfait journalier hospitalier. Les autres garanties incluses dans le panier de soins CMU  sont les suivantes.

Concernant une paire de lunettes par an

Pour les plus de 18 ans, la prise en charge se fait à hauteur de 22,87 € pour la monture et de 15,86 € par verre simple et à 85,75 € par verre complexe. Pour les plus jeunes, la monture de lunettes est remboursée à hauteur de 30,49 € et entre 12,04 € par verre simple et 99,93 € par verre complexe. L’assuré à la CMU bénéficie d’un forfait lentilles annuel de 39,48 € par œil quel que soit le type de lentilles (réutilisables ou non, journalières ou hebdomadaires, etc.).

Concernant les prothèses dentaires et traitements orthodontiques

Elle se fait dans la limite des actes et des tarifs prévus pour la CMU. Pour les prothèses auditives pour une période de 4 ans (premier embout, premières piles, adaptation et suivi inclus), les prises en charge se font à hauteur de 500,29 €/oreille en plus du tarif de responsabilité.

On distingue aussi un certain nombre de dispositifs médicaux. Entre autres les cannes, déambulateurs, produits pour diabétiques, compresses, pansements, etc. Tout est pris en compte.

Pour rappel, la Couverture Maladie Universelle remplace la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C). Elle permet de vous faire rembourser la part complémentaire de vos dépenses de santé. Cela signifie que cette aide rembourse ce qui n’est pas remboursé par l’Assurance Maladie.

La Couverture Maladie Universelle de base est supprimée compte tenu de la mise en place de la protection universelle maladie abrégé Puma. Or, avec la Puma, toute personne qui travaille ou réside en France de manière stable et régulière: Résidence en France de manière ininterrompue depuis plus de 3 mois a droit à la prise en charge de ses frais de santé. Même sous une nouvelle ou différentes appellations, c’est presque les mêmes conditions et règles pour bénéficier de la prise en charge maladie.