Au début du mois d’octobre 2017, j’ai fait état d’une position concernant la décision de la Cour Ociale fédérale du 28.09.2016, que la Cour Ociale fédérale a utilisée pour clarifier que le poste de spécialiste en chirurgie dans un centre de soins médicaux (MVZ) ne peut pas être repourvu d’un spécialiste en orthopédie et en chirurgie traumatologique sans en même temps imposer une restriction aux activités chirurgicales purement accidentelles.

Il n’était donc pas facile de remplir un emploi précédemment occupé par un chirurgien par un spécialiste en orthopédie et en chirurgie traumatologique.

A lire également : Levothyrox provoque-t-il de la fatigue ?

Le 20.09.2018, le Comité fédéral mixte (G-BA) a maintenant adopté une décision visant à modifier la directive sur la planification des besoins . Les groupes spécialisés de chirurgiens et d’orthopédistes sont fusionnés !

avenir, les chirurgiens et les orthopédistes formeront un groupe conjoint de médecins À l’ dans le cadre de la planification des besoins. Ce groupe de médecins comprend : Spécialistes en chirurgie, spécialistes en chirurgie générale, spécialistes en chirurgie pédiatrique, spécialistes en chirurgie plastique, spécialistes en chirurgie plastique, chirurgies viscérales et esthétiques, spécialistes en orthopédie et orthopédie et chirurgie traumatologique.

Lire également : L'ostéopathie est-elle remboursée ?

Cette décision de modifier la planification des besoins est liée à la réforme de la réglementation de la formation continue de 2003, où les domaines précédemment distincts de l’orthopédie et de la chirurgie ont été résumés. Il est bien connu que l’ancien spécialiste en orthopédie et l’ancien spécialiste en chirurgie axé sur la chirurgie traumatologique ont été résumés en orthopédie et en chirurgie traumatologique. Toutefois, au départ, il n’a pas été possible d’ajuster la planification des exigences.

En raison des difficultés croissantes chez les médecins spécialistes réapprovisionnés en chirurgie et notamment en raison des instructions de la Cour Ociale fédérale dans la décision du 28.09.2016, le Comité fédéral mixte a maintenant été invité à modifier la planification des exigences.

À l’avenir, les orthopédistes seront regroupés avec des chirurgiens dans un groupe conjoint de médecins. Ce changement s’accompagne d’un ajustement des ratios, par lequel le Comité fédéral mixte continue d’être orienté vers la procédure précédente, en utilisant la relation entre les résidents et le nombre d’orthopédistes et de chirurgiens établis à cette fin.

Cependant, le résumé des orthopédistes et des chirurgiens d’un groupe de médecins n’a pas seulement un impact sur la possibilité de reconstituer les postes précédemment occupés par les chirurgiens. On peut plutôt s’attendre à des changements dans les niveaux de soins des chirurgiens et des orthopédistes en fonction de la constellation régionale. Il peut donc être utilisé dans certaines constellations régionales pour déterminer l’offre excédentaire ou les zones de planification peuvent également être partiellement débloquées dans le contexte de la planification de la demande.

Dans sa décision, le Comité fédéral mixte stipule que le résumé des orthopédistes et des chirurgiens d’un groupe mixte de médecins doit être remis à l’épreuve 4 ans après l’entrée en vigueur de la décision . Si les défauts au sein du groupe de médecins deviennent évidents, le Comité fédéral mixte s’efforcera de réglementer une option de contrôle différenciée par la loi.

Dans le cadre d’un avis au Comité fédéral mixte, l’Association médicale allemande s’est félicitée de l’adaptation de la directive sur la planification des besoins.

La décision avec les modifications apportées à la directive sur la planification de la demande doit entrer en vigueur le lendemain de sa publication dans la Gazette fédérale. Une prévision prudente est que la mise en œuvre appropriée est attendue d’ici le deuxième trimestre 2019 au plus tôt . peut.

Thomas Ödekoven avocat Spécialiste en droit médical