Lorsque vous faites un métier, certaines tâches sont obligatoires pour vous. En effet, lorsque vous êtes employé pour un poste donné, il existe certains rôles et responsabilités que vous devrez exécuter. Quels sont donc les rôles assignés à un infirmier ? C’est ce que nous vous expliquons dans cet article. 

Aider psychologiquement les patients

L’infirmier représente un intermédiaire entre les patients et les docteurs. En effet, pour le bien-être du patient, le relationnel est très important. L’infirmier se rapproche alors des patients, et les rassure au quotidien. Il est au petit soin du patient et écoute ses besoins. L’infirmier met en avant ses compétences relationnelles pour apaiser le patient. Il le prépare aux différentes interventions qu’il veut subir. De même, l’infirmier apporte son soutien non seulement au patient, mais aussi à toute sa famille. Ils établissent entre le patient et le corps hospitalier, une relation de confiance et d’empathie. Par ailleurs, l’infirmier doit trouver les mots justes pour aider son patient dans ses difficultés et les traumatismes auxquels il fait face. 

A découvrir également : Comment extraire la phycocyanine à partir de la spiruline : guide détaillé pour les débutants

Aider les docteurs 

L’infirmier vient en aide au docteur dans l’élaboration du diagnostic et aussi lors des interventions. Lorsque le patient est admis à l’hôpital, l’infirmier doit élaborer un diagnostic pouvant permettre au docteur de soigner efficacement le patient. Dans ce diagnostic, l’infirmier précise les causes qui ont déclenché la maladie chez le patient, les caractéristiques ainsi que les facteurs qui ont accéléré la maladie. En effet, le rôle de l’infirmier est d’identifier les difficultés auxquelles est confronté le patient face à la maladie. C’est à base de cela que le médecin pourra soigner le patient. Après le diagnostic, l’infirmier formule des objectifs de soins et met en œuvre les actions appropriées afin de les évaluer. Il vient en aide au docteur également lors des interventions. 

Réaliser des soins aux patients

L’infirmier a également pour rôle de réaliser des soins aux patients. Il s’agit essentiellement des soins courants tels que :

A lire aussi : Les clés d'un mode de vie sain pour les professionnels

  • Les injections ;
  • Les pansements ;
  • Les prises de tension ; 
  • Les prélèvements sanguins ;
  • Les perfusions.

En dehors des soins courants, l’infirmier peut planifier et mettre en œuvre des soins curatifs. Il peut également mettre en œuvre des soins de réadaptation en ce qui concerne les aspects physiques, mentaux et sociaux. 

Réaliser des tâches administratives

L’infirmier a également pour rôle d’effectuer un certain nombre de tâches administratives. Il s’agit essentiellement de la gestion des stocks, de la rédaction de documents et du suivi des dossiers médicaux. 

Retenez que le métier d’infirmier est un métier noble. Ces agents sont au chevet des patients, leur apportent tout soutien pour leur rétablissement. En général, les rôles de l’infirmier sont de dispenser les soins médicaux prescrits. Il doit aider psychologiquement le patient, mener des diagnostics et assister le docteur lors des interventions. Par ailleurs, notez que l’infirmier doit nécessairement avoir des compétences et savoir-faire aiguisés. Il doit en effet, savoir communiquer, sourire, apaiser le patient et lui procurer les soins médicaux. Il doit également maîtriser les règles d’hygiène et d’asepsie et faire également des analyses médicales. 

Assurer la coordination des soins avec d’autres professionnels de santé

L’infirmier est un professionnel de santé qui travaille en étroite collaboration avec d’autres professionnels du domaine médical. Il doit assurer la coordination des soins avec ces derniers pour offrir une prise en charge optimale aux patients. Cette coordination implique le partage d’informations sur les antécédents médicaux et les traitements en cours des patients, ainsi que la planification de leur suivi médical.

Dans ce cadre, l’infirmier peut travailler en équipe pluridisciplinaire composée de médecins généralistes ou spécialistes, de kinésithérapeutes, d’ergothérapeutes ou encore d’aides-soignants. Cette collaboration permet une meilleure prise en charge des patients souffrant de pathologies complexes ou nécessitant une surveillance particulière.

En plus de cette coopération interprofessionnelle, l’infirmier joue aussi un rôle important dans la communication avec les familles des patients. Il doit être capable d’expliquer clairement les traitements et les procédures à venir pour rassurer tant le patient que ses proches. Parfois, il doit aussi intervenir auprès des familles endeuillées pour leur apporter du soutien moral et psychologique.

L’infirmier tient un rôle clé dans le système de santé actuel ; non seulement il dispense des soins curatifs mais il assure aussi une fonction préventive par ses actions visant à promouvoir la santé et à prévenir les maladies. Il faut saluer le travail accompli par ces professionnels qui exercent leur métier avec passion, dévouement et rigueur pour contribuer au bien-être des patients.

Éduquer les patients sur la gestion de leur santé et de leur maladie

Au-delà de son rôle de coordination des soins, l’infirmier a aussi pour mission d’éduquer les patients sur la gestion de leur santé et de leur maladie. Cette tâche éducative est primordiale car elle permet non seulement aux patients d’être acteurs de leur propre santé, mais aussi de prévenir certaines pathologies.

L’éducation thérapeutique du patient (ETP) consiste à donner à ce dernier les moyens nécessaires pour comprendre sa maladie, connaître ses traitements, savoir comment gérer ses symptômes et se conformer aux recommandations médicales. L’infirmier joue un rôle central dans cette démarche en prodiguant au patient des informations claires, précises et adaptées à son niveau d’instruction.

Dans le cadre de l’ETP, l’infirmier peut notamment aider le patient à adopter des comportements favorables à sa santé. Il peut ainsi lui apprendre comment manger sainement, faire du sport régulièrement ou encore arrêter la cigarette. L’infirmier doit être capable d’évaluer les besoins spécifiques du patient et adapter son discours en conséquence. Il ne s’agit pas simplement d’appliquer une recette universelle, mais bien de prendre en compte toutes les particularités liées au cas par cas afin que chaque personne puisse bénéficier des conseils adaptés qui lui conviennent réellement.

Il faut penser à bien manier la communication de manière constructive. L’infirmier doit être capable d’écouter attentivement les préoccupations du patient, sans jugement ni précipitation.

L’éducation thérapeutique est donc une étape cruciale dans le parcours de soins des patients. Elle permet à ces derniers de mieux comprendre leur maladie, d’améliorer leur qualité de vie et ainsi d’adopter des mesures préventives pour éviter toute récidive ou aggravation de leur pathologie. L’infirmier assume une fonction éducative-clé qui s’avère indispensable pour la santé publique en général, mais surtout pour celle de chaque individu pris en charge par les professionnels du système médical.