Faisant partie des spécialités culinaires préférées des Français, les rillettes n’ont jamais perdu de leur succès. À consommer à toute heure, sa texture fondante au contact des papilles en fait un mets de choix. Mais si l’on peut effectivement le consommer à tout moment, pour les femmes enceintes, il y a tout de même des questions à se poser. Alors, peut-on manger des rillettes pendant la grossesse ? C’est notre question du jour que nous allons tenter de répondre en quelques lignes.

Les rillettes en un coup d’œil

Les rillettes sont une préparation culinaire à base de viande cuite longuement, confite dans sa propre graisse. Principalement élaborées avec du porc, elles peuvent également être préparées à base de viande de volaille (canard ou poulet) et même à base de poisson et d’autres crustacés.

A lire en complément : Grossesse et boudin noir : risques et conseils alimentaires

Pour personnaliser la recette, on peut ajouter différentes épices et herbes aromatiques pour obtenir une saveur unique. Mais bien que les rillettes soient particulièrement délicieuses, c’est une recette très riche en matière grasse. C’est à la fois un avantage et un inconvénient.

On sait qu’un aliment riche en matière grasse naturelle est très nutritif. Pour les rillettes en particulier, on y retrouve des protéines, des vitamines, du fer et du zinc. Ce sont autant de nutriments pouvant être bénéfiques pour la santé et celle du fœtus. Mais cette richesse en matière grasse soulève aussi des interrogations quant à la consommation pendant la grossesse.

Lire également : Les meilleures habitudes saines pour améliorer notre santé et notre bien-être

Risques de la consommation pendant la grossesse

Vous l’aurez compris, si l’on hésite à prendre des rillettes pendant la grossesse, c’est justement à cause de la teneur élevée en matières grasses saturées. Et il y a de quoi s’inquiéter. La consommation excessive de matière grasse n’a pas que des effets positifs sur la santé. La graisse peut conduire à l’obésité, voire à des complications cardiovasculaires. Ce ne sont pas les conditions idéales pour préparer un accouchement.

D’un autre côté, pour obtenir la texture tant recherchée des rillettes, la viande est cuite à basse température pendant une très longue durée. Or, à une certaine température, certaines bactéries résistent. Si tel est le cas, il y a ici des risques non négligeables pour la santé. Il y a notamment les bactéries responsables de la listériose qui est particulièrement résistante. C’est une infection potentiellement dangereuse pendant la grossesse.

Conseil pour une consommation prudente

Alors, doit-on tout simplement arrêter les rillettes pendant la grossesse ? Pas forcément. En fait, en les consommant avec modération et, surtout, avec prudence, on peut parfaitement profiter des éléments nutritifs de cette spécialité culinaire sans s’exposer aux risques. Pour ce faire, voici quelques conseils qui s’adressent notamment aux femmes enceintes.

Il faut déjà commencer par veiller à la qualité et à l’origine de la viande. L’idéal serait d’opter pour des viandes issues de l’agriculture française ou du moins européen pour s’assurer qu’elle respecte les normes de sécurités européennes. Il est aussi conseillé d’opter pour le fait maison, donc par vos propres soins, pour vous assurer d’une préparation sans risque.

Pendant la cuisson, bien qu’il faudrait cuire la viande à petit feu pendant un bon bout de temps pour obtenir la texture, n’hésitez pas à augmenter drastiquement la température pendant quelques petites minutes pour la réduire après. L’objectif est d’éliminer d’un coup toutes les bactéries qui résistent à la basse température.

Quant à la manière grasse, étant donné que les rillettes vont de pair avec la matière grasse, l’idée est d’équilibrer l’apport nutritionnel. Pour cela, vous pouvez parfaitement équilibrer le poids avec des légumes. Précisons qu’outre les recettes maison, on peut parfaitement trouver des rillettes pasteurisées sur le commerce, mais assurez-vous toujours de son origine.