Comprendre la perte marron à la place des règles causes et solutions

Les pertes vaginales marron constituent un phénomène assez fréquent chez de nombreuses femmes. Elles ne sont pas très abondantes et n’apparaissent pas forcément pendant la période menstruelle.

Quelles sont alors les causes de ces saignements ? Quel traitement faut-il adopter quand ils se produisent ?

A lire en complément : Que faire pour obtenir facilement la liste de pharmacies de garde à Marseille ?

La perte marron : qu’est-ce que c’est ?

En général, les femmes découvrent les pertes marron au niveau de la vulve ou en traces sur la culotte.

Dans la majorité des cas, le flux est léger et peut être mélangé avec de la glaire cervicale. Cela se produit quand le sang de l’endomètre a stagné pendant longtemps dans le vagin ou dans l’utérus.

A lire aussi : Appareil auditif : les offres de remboursement sur les aides auditives

Il se produit alors une oxydation qui lui donne la couleur sépia et non rouge. Sa texture devient moins liquide et s’approche de celle du sable.

La perte marron fait partie des saignements utérins anormaux. Cependant, elle n’entraine pas toujours de douleurs utérines. Ses origines peuvent varier selon les périodes du cycle.

Les causes possibles des pertes vaginales marron

Divers facteurs peuvent être à l’origine des pertes marron. Il faut savoir les identifier pour ne pas les confondre avec des risques médicaux plus graves.

Les pertes marron peuvent survenir avant ou après les règles, donc au début ou en fin de cycle menstruel. Durant ces périodes, le flux sanguin est plus lent.

Le sang peut donc facilement s’oxyder et devenir marron. Il s’agit d’une situation normale et courante qui ne doit pas provoquer d’inquiétudes.

La contraception hormonale peut également être une cause des pertes vaginales marron. L’utilisation de contraceptifs hormonaux (pilule, implant ou dispositif intra-utérin hormonal) peut en effet modifier le cycle menstruel et impliquer des saignements légers ou des pertes marron.

Comprendre la perte marron à la place des règles causes et solutions

Les chances que cela se produise sont plus grandes pendant les premiers mois d’utilisation.

Une autre cause des pertes marron est le spotting de grossesse. Ce dernier indique une implantation de l’embryon dans l’utérus. La femme doit alors réaliser un test de grossesse pour confirmer si elle est enceinte ou non.

Par ailleurs, les pertes marron peuvent être induites par des déséquilibres hormonaux. Ces derniers peuvent résulter de diverses conditions, notamment le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), le stress ou un changement important de poids.

Les infections telles que les IST (infections sexuellement transmissibles) sont également en causes. Elles nécessitent un traitement médical et un suivi rigoureux par un professionnel de la santé.

Les polypes ou fibromes utérins peuvent aussi être à l’origine des pertes vaginales marron. Ils provoquent en effet des saignements irréguliers. Un diagnostic médical est nécessaire pour comprendre le réel problème.

Quels traitements pour les pertes marron ?

Le traitement à adopter face à une perte vaginale marron dépend de la cause et du flux intempestif. Dans tous les cas, il faut rapidement en parler avec son médecin ou son gynécologue.

Ce professionnel peut détecter l’origine. Il vous dira si c’est la pilule qui est responsable et pourra vous proposer une autre contraception si c’est le cas.

Il peut aussi vérifier si les pertes sont superficielles ou plus profondes qu’elles ne paraissent. Lavez votre vulve au cours de la journée. Pulvérisez-la délicatement avec de l’eau thermale. Essuyez délicatement pour ne pas perturber l’équilibre de la muqueuse vulvaire.

La toilette et la douche vaginale sont à proscrire, car elle favorise le développement des infections et la destruction de la flore utérine.