Il n’y a PAS un seul siège de méditation dans le yoga, mais de nombreuses façons de s’asseoir dressées et indolores. Dans cet article, nous vous présenterons 5 postures assises classiques de yoga afin que vous puissiez méditer plus facilement. 

Questions et réponses : Si vous avez des questions sur le siège de méditation, veuillez utiliser la fonction de commentaire ci-dessous dans l’article. Vous pouvez également nous indiquer votre position assise préférée.

A découvrir également : Quand devriez-vous faire du yoga pendant la journée ?

Méditation : Le stress diminue, le corps et l’esprit trouvent la paix et notre corps libère des hormones du bonheur. Nous sommes encore plus puissants, détendus et plus heureux.

La méditation est une pratique merveilleuse pour rencontrer la vie quotidienne en paix et avec une certaine sérénité. Les anciens écrits de yoga ont déjà eu un effet bénéfique sur la méditation.

Cependant, ce qui semble relativement lâche, asseyez-vous, fermez les yeux et restez immobile pendant les prochaines minutes n’est pas si facile. La plupart des gens se tiennent debout ou s’assoient sur des chaises, des fauteuils ou des canapés la plupart du temps. D’autre part, s’asseoir sur le sol entraîne rapidement l’endormissement des pieds et des jambes, le dos devient tordu et les genoux commencent à faire mal. Nous manquons de la mobilité nécessaire dans les articulations de la hanche pour briller en souriant et satisfait comme un maître de yoga assis. Donc, si nous sommes distraits par la douleur et l’inconfort et que l’esprit devient plus calmé que plus calme, aucune méditation ne peut être possible.

A voir aussi : Pourquoi je n'arrive pas à dormir ?

Mais il y a une solution de contournement. De merveilleuses techniques et exercices qui vous montrent comment prendre un siège de méditation détendu. Il est primordial de trouver son propre siège. Il n’y a donc pas de None Plus Ultra.

Mais que signifie exactement « détendu » pour s’asseoir ?

Vous trouverez ici des caractéristiques importantes que vous devez prendre en compte dans chaque siège de méditation :

  • Le bassin et l’os du siège s’enfonce fort vers le sol.
  • La colonne vertébrale est longue et droite tout en conservant son cours naturel. Votre colonne vertébrale n’est pas vraiment droite, même si les annonces sont parfois formulées à cette fin.
  • La paroi abdominale doit être détendue pour que vous puissiez respirer librement et facilement.
  • Les épaules sont détendues et éloignées des oreilles. Assurez-vous qu’ils ne s’efforcent pas vers l’avant et que le haut du dos est arrondi. J’aime encercler vos épaules quelques fois et vous réélever.
  • Vos mains se trouvent tranquillement sur vos genoux ou vos cuisses, les paumes pointées vers le haut ou vers le bas ou dans un mudra spécifique de votre choix.
  • La tête est dans le prolongement de votre colonne vertébrale, avec le menton parallèle au sol et les oreilles au-dessus des épaules.
  • Votre visage est complètement relâché, vos muscles mastiqués détendus, aiment fermer les yeux.

Vous devez toujours être conscient de toutes ces caractéristiques lorsque vous êtes assis avant de méditer. Déambule dans votre corps avec votre attention en commençant par le bas vers le haut.

Avant de trouver le lieu de méditation qui vous convient, voici quelques pensées qui vous rendront moins stressé :

Prenez votre temps

Donnez-vous le temps d’essayer, de changer et de penser moins à ce que cela devrait ressembler pour ressentir davantage si cela vous fait du bien aujourd’hui.

Percevez et acceptez votre corps

Ce qui semble cohérent et top aujourd’hui peut être complètement différent demain. Au fur et à mesure que la pratique augmente, les choses deviennent plus légères ou simplement différentes, votre corps est plus souple et souple, et votre siège changera. Ici, il est important d’écouter les signes de votre corps et de l’ajuster à nouveau.

Jouez avec votre équilibre

La posture assise idéale doit être stable et ferme en même temps, un mélange parfait de force et de légèreté. Cela ne vous permet pas de rester assis complètement rigide, mais plutôt de guider votre corps dans un mouvement doux et pulsant à travers votre souffle.

Utilisez des outils à tout moment

Essayez différents outils disponibles dans le yoga. Le coussin de méditation, le bloc de yoga, les bancs, la couverture et la sangle peuvent vous aider à vous asseoir de méditation beaucoup plus facile.

Loin de « faire »

Notre ego est très strict avec nous-mêmes. Fascinés par les photos colorées de magazines ou nos propres voisins de tapis, nous voulons toujours vouloir et pouvons faire plus. Peu importe le nombre d’outils dont vous avez besoin ou que vous méditez pendant 5 minutes au début, prenez la méditation et pas si sérieusement. Le simple fait de sourire entre les deux vous montre pourquoi vous l’avez réellement commencé.

Ne vous attendez à rien

La plupart du temps, les plus beaux moments de la méditation se produisent lorsque vous commencez et laissez cela se produire. Libérez-vous des attentes et des exigences. Si le siège est soudainement très mal à l’aise pour vous, sortez ou changez de posture. Le yoga n’est pas une question de compétition, mais plutôt une expérience émotionnelle réelle et votre propre pratique, qui est aussi individuelle que chaque personne.

Les postures de méditation confortables

La commande va de facile à difficile. Vous pouvez ainsi passer à travers les différentes postures.

La posture assise confortable (Siddhasana/Muktasana)

Cette posture assise méditative est l’une des postures classiques. Il nécessite de la souplesse des hanches et des genoux. Ce siège n’est pas adapté aux problèmes de sciatique et aux infections du sacrum.

Commencez par les jambes tendues et légèrement écartées comme dans un siège de tailleur. Pliez la jambe gauche et poussez le talon gauche le plus près possible de votre os pubien. Pliez ensuite la jambe droite et mettez votre talon droit juste devant l’autre. Coupez les bosses, les hanches et les genoux du siège sur le sol, redressez votre colonne vertébrale et étendez-vous au-dessus de la couronne de la tête. Gardez le dos, surtout le bas du dos longtemps. Bien sûr, les jambes peuvent également être croisées dans l’autre sens. Changez de côté encore et encore afin de ne pas développer de préférence pour une jambe particulière. Détendez vos épaules et vos bras et posez vos mains sur vos genoux ou vos cuisses.

Ici aussi, les aides peuvent être utilisées pour soutenir la posture. S’il est désagréable dans les rebords, soulevez la posture et asseyez-vous sur une couverture pliée. Vous pouvez mettre des couvertures et des blocs sous vos genoux pour dégager le poids des deux genoux et vous détendre en profitant de ce siège de méditation.

Position assise de yoga Siddhasana sans aides

Posture assise de yoga siddhasana avec blocs pour soutenir le genou

Posture assise de yoga Siddhasana — soulager les hanches avec un bloc et une couverture

Le talon (Vajrasana)

Le talon est le classique lorsque vous commencez à méditer. Une bonne érection de la colonne vertébrale est garantie ici. Cette posture est particulièrement adaptée aux personnes qui sont encore raides dans leurs hanches. Ce siège est également très agréable pour les femmes enceintes lorsque l’estomac est déjà plus gros.

Asseyez-vous sur vos talons, les deux genoux et les deux pieds alignés parallèlement. Les bosses osseuses du siège s’installent directement sur les talons et s’enfonce. Étendez vers le haut au-dessus de votre colonne vertébrale vers le ciel et restez connecté à la perception de la base de votre siège. Détendez la paroi abdominale, les bras, les mains et les deux épaules. Si le talon actuel est toujours inconfortable pour vous, vous pouvez placer une couverture ou un oreiller plié entre le talon et le bas au lieu de vous asseoir sur vos talons. Vous vous asseyez donc plus haut et plus stable.

Une fine couverture roulée sous vos pieds réduit l’étirement du cou-de-pied. Une autre option consiste à déplacer les jambes un peu écartées et à placer un oreiller dans l’espace qui en résulte. Vous pouvez également utiliser une banque de méditation.

Portez une attention particulière au bas du dos dans ce siège, car une croix creuse est créée ici rapidement.

Posture assise de yoga Vajrasana

Posture assise de yoga Vajrasana avec couverture comme support – siège de méditation

The Hero Seat (Virasana)

Le siège du héros est la version avancée du talon. Cette posture détend votre bassin et vous aide à respirer profondément. Cet exercice peut être très difficile pour les personnes ayant des muscles solides dans les cuisses. Le point de départ est le quadrupède, où vous rapprochez les genoux et les pieds écartés de plus que la largeur des hanches. Assurez-vous que vos pieds reposent sur le cou-de-pied comme dans le talon. Faites pivoter vos cuisses vers l’intérieur, faites glisser vos mollets vers l’arrière et placez lentement vos fesses entre vos pieds.

Ici, il est recommandé de commencer l’exercice avec des outils au début, puis de l’omettre s’il y a plus de mobilité. Placez un bloc de yoga ou une couverture pliée entre vos talons, asseyez-vous dessus avec vos fesses et enfoncez vers sol. L’aide permet une plus grande liberté de mouvement dans la région lombaire. Ici aussi, une fine couverture roulée sous vos pieds peut vous aider si l’étirement du cou-de-pied est trop intense. Assurez-vous que vos genoux restent proches les uns des autres. Vous pouvez utiliser une sangle autour de vos genoux comme support. Une fois que vous avez trouvé la posture assise détendue pour vous, redressez votre colonne vertébrale du coccyx jusqu’à la couronne de votre tête et faites de la longueur dans le haut du corps. Détendez les épaules, les bras et les mains et trouvez le silence petit à petit.

Position assise de yoga Virasana — sans aides

Posture assise de yoga Virasana – sans aide au dos

Posture assise de yoga Virasana – avec coussinet comme aide au dos

Le siège du tailleur (Sukhasana)

Le siège du tailleur est la première posture assise aux jambes croisées et nécessite des hanches ouvertes. Vous devriez commencer à vous asseoir avec les jambes tendues vers l’avant, en poussant doucement les bosses de l’os du siège vers l’extérieur avec vos mains. Ensuite, les jambes sont croisées les unes après les autres, le pied gauche soutenant le genou droit et le pied droit est le genou gauche. Redressez le haut du corps, reprenez vos épaules pour que la poitrine puisse s’ouvrir doucement. Pour créer encore plus de longueur dans votre colonne vertébrale, levez les bras au-dessus de votre tête, étirez votre corps vers le ciel, puis baissez vos bras le dos détendu tout en conservant l’érection du haut du corps.

Si le siège est inconfortable car les hanches sont encore légèrement raides et que vos genoux sont encore trop hauts, essayez vos fesses sur une couverture pliée ou sur un pour mettre un oreiller de méditation. Vous pouvez également travailler avec des couvertures sous les deux cuisses pour obtenir du soutien. Si les muscles du dos sont faibles, ce qui est perceptible après quelques minutes d’assise, appuyez-vous contre un mur. Ici, vous devez faire attention à ne pas mettre tout votre poids corporel sur le mur. Si vous ne voulez pas utiliser le mur, essayez une sangle que vous attachez aux deux genoux et au milieu du dos pour contrer le risque de s’enfoncer dans le haut du corps après une longue période.

Siège de yoga assis sur mesure – siège de méditation

Siège de yoga assis sur mesure – siège de méditation – support de sangle

Le siège du Lotus (Padmasana)

Le siège Lotus est le plus célèbre et le plus exigeant posture assise dans le yoga. Vous avez besoin de beaucoup de flexibilité ici, car cela exerce une pression particulière sur les genoux et les articulations de la hanche. Vous devez entrer dans cette posture assise très soigneusement et lentement pour corriger chaque fois que ça fait mal. Commencez d’abord par le siège du tailleur. Prenez votre pied droit et tournez doucement la semelle du pied vers le haut vers la couverture. Placez ensuite votre pied à la base de la cuisse gauche, idéalement directement dans l’aine et déposez votre genou droit jusqu’au sol. Si vous poussez la semelle gauche de votre pied près de votre os pubien, vous serez dans la moitié de la position du lotus au début. Peut-être une bonne façon de vous entraîner à mi-chemin d’abord. Si vous souhaitez prendre la position complète du lotus, couvrez votre pied gauche et placez-le à la base de la cuisse droite. Les deux jambes se croisent. Maintenant, soulevez consciemment votre colonne vertébrale, baissez vos épaules détendues et mettez les mains sur. cuisses ou genoux. Utilisez volontiers des outils à nouveau.

Une couverture pliée sous vos fesses et sous vos genoux peut vous soutenir. Néanmoins, cet exercice présente un risque élevé de blessure aux genoux, car ils sont exposés à une zone sensible du corps et les articulations du genou sont exposées à une tension élevée. Soyez donc toujours prudent, même si vous êtes déjà pratiqué.

Siège de yoga assis lotus – siège de méditation

Astuce 1 : Les coussins de siège facilitent grandement le siège de méditation

Mes hanches sont très ouvertes. C’est pourquoi il me suffit de m’asseoir sur une couverture. Mais surtout pour les personnes qui ont encore du mal à s’asseoir plus longtemps et que leurs genoux sont loin du sol, c’est un investissement sensé dans les coussins de siège. Le coussin d’assise vous évite de vous asseoir mal à l’aise sur un bloc. Il est également très bon pour un coussin de siège que le siège de méditation devienne stable.

Conseil d’achat : acheter l’oreiller de méditation Lotuskrafts « Lotus » SANS BRODERIE sur Amazon, housse : coton (kBA), certifié GOTS

Astuce 2 : De beaux coussins d’assise faits à la main par Anja Seelbach

Anja Seelbach adore les couleurs et les tissus. Coussins de yoga et de méditation cousus à la main dans les plus belles couleurs de leur site Web. Sa devise est : Les couleurs sont de la musique pour les yeux. Je trouve que les coussins pour les yeux « Angel Wings » sont particulièrement réussie. www.mein-yogakissen.de

Attention aux genoux et aux hanches

Si vous avez déjà des problèmes de genou ou de hanche, il est recommandé de commencer la méditation sur le siège du fauteuil. Ensuite, ajouter lentement au talon-siège ou au siège du tailleur, l’utilisation d’aides est très importante pour vous.

J’espère que vous trouverez les conseils très utiles et, bien sûr, je vous souhaite beaucoup de plaisir et de nouvelles impulsions pour l’essayer. N’hésitez pas à partager vos expériences avec nous et à l’écrire sous forme de commentaire.